top of page
  • Photo du rédacteurConny Gunz

Qu'est-ce qui t'arrête ?


Projekt Anfang, Resonanz, Angst, Verasgensangst, finanzielle sapekte, firma starten, business kreieren, meinen Traum realisieren,

Je voulais explorer la question : Qu'est-ce qui nous arrête ? Nous avons tous des souhaits et des idées pour améliorer notre vie et celle de notre entourage. Les choses que nous voulons changer ou créer. Des idées qui déclenchent en nous une résonance si forte que nous avons le sentiment d'éclater si nous ne les réalisons pas.


Cette joie que nous ressentons n'est qu'une fraction de ce que cette idée peut créer. Nous le percevons énergétiquement sous forme d'excitation, de joie, de picotements dans l'estomac, etc..... Quelque part en nous, nous savons que cette idée peut créer quelque chose de grandiose.


Alors quelle est la raison pour laquelle nous ne mettons pas en œuvre ces idées, que nous ne les réalisons pas ? Est-ce...


  • La peur de l'échec ? (peut-être que ça ne marchera pas)

  • Parce que nous avons trop peu d'estime de soi ? (Je ne peux pas faire ça / Je n'arriverais jamais)

  • Aspects financiers (je ne peux pas me permettre cela)

  • Que vont penser "les autres" ?

  • Et si je fais quelque chose de mal ?

  • Parce que nous ne nous faisons pas confiance pour le faire (je ne sais pas comment).

Tout cela passe comme un train à grande vitesse dans notre tête et notre corps. Et HOPP, nous nous retrouvons dans notre petit univers étroit et comprimé, dans lequel rien d'autre n'est possible que ce que nous connaissent déjà.


Eugh... c'est épuisant et frustrant. Cela nous prive de beaucoup d'énergie et, au lieu d'être heureux et motivés pour créer quelque chose de nouveau, nous atteignons un point où nous nous sentons petits, incapables et inutiles.


Die Angst, Treppe, Step by step, Nachbar, frustration im Geschäft, Probleme, Mindfuck, selbstwert,

Tous les points énumérés ci-dessus ont une chose en commun

LA PEUR.

La peur de ne pas être assez bon. La peur d'échouer. La peur des problèmes financiers. La peur de ce que les autres peuvent penser de vous....


Et si nous ne donnions plus de place à cette peur ? Et si nous nous fichions de ce que le voisin ou quiconque en pense ? Et si nous suivions simplement nos sentiments et faisions/créions ce qui nous rend heureux ? Car ce n'est pas le voisin qui nous rend heureux, qui vit notre vie. C'est toi et c'est moi. Chacun est responsable de son propre bonheur. Pourquoi alors vivons-nous comme si ce que pensent les autres etait importait ?


Il en va de même pour les autres peurs. Prenons l'exemple de la peur de l'échec. Qu'est-ce que cela signifie d'échouer ?


"Ne pas être capable de faire ce que l'on attend, ne pas y arriver"


"Ne pas être capable de faire ce que l'on attend" De quelles attentes parle-t-on ici ? Sont-elles les attentes des autres ou les miennes ? S'il s'agit des attentes des autres, la même chose s'applique ici, comme décrit ci-dessus. Qu'est-ce que ça peut bien nous faire ce que les autres attendent de nous ? Soit ils font partie de notre entourage / cercle d'amis parce qu'ils nous soutiennent quoi que nous fassions. Et s'ils ne le sont pas, ils sont priés de partager leurs points de vue intéressants ailleurs. Parce que de telles personnes ne sont pas un enrichissement de nos vies.



Mais si c'est nos propres attentes ? Je vais vous dire quelque chose - nous sommes les champions du monde en la matière. Avant même que nous ayons créé quelque chose, notre cerveau a déjà décidé de son apparence, de l'argent que nous allons gagner et de la manière dont nous allons le faire. Des attentes et encore des attentes.


Notre intellect ne laisse aucune place à la magie


Ne vous méprenez pas, je suis pour la structuration et la réflexion. Cependant, je sais par expérience que le fait de trop étudier une ideée et d'avoir ces attentes nous conduit à ces peurs qui nous empêchent de créer quelque chose de nouveau. Nous tuons l'idée dans l'œuf.


Si nous abordons un nouveau projet par exemple, sans attentes, toutes les possibilités sont ouvertes. Nous n'attendons pas un résultat fixe, mais nous créons dans la joie et avec un sentiment positif. Peu importe le résultat final. Et je vais vous dire autre chose. La plupart du temps, le résultat est bien plus grand et meilleur que ce dont nous aurions pu rêver.

Dream big, pailletten, pseudosicherheit, geld, realität, Komfortzone, neues geschäft, neues projekt, geld,

En dernier, je voudrais parler très brièvement des aspects financiers. Car combien de fois ai-je entendu, oui, quand j'aurai l'argent, je ferai ceci ou cela. Dès que j'aurai plus d'argent... bla bla bla...

Vous savez ce que je pense. Ce sont toutes des excuses. Des excuses pour ne pas créer quelque chose qui pourrait devenir beaucoup plus grand que ce que nous aurions pu imaginer. Parce que nous sommes en quelque sorte à l'aise dans notre petite et étroite zone de confort. Cela nous donne un sentiment de (pseudo) sécurité. C'est un peu inconfortable mais au moins nous le connaissons.


Dans cette réalité, nous avons souvent besoin d'argent pour démarrer un projet. Et je peux te dire combien de fois je n'ai pas fait des choses parce que je n'avais soi-disant pas d'argent. Aujourd'hui, j'aborde les choses un peut différemment. La première question que je me pose est la suivante .


Si j'avais des tonnes d'argent, que choisirais-je ?


Lorsque je ressens un sentiment de légèreté et de joie, je sais que l'argent n'est qu'une excuse. Parce que l'énergie / la résonance que j'ai avec le projet me montre que quelque chose de grand peut naître.


Les questions qui suivent sont: Combien d'argent ai-je à ma disposition et de combien ai-je besoin pour commencer. Même si c'est seulement 200.- Avec cet argent, je peux faire faire des cartes de visite, par exemple. De cette façon, je peux faire de la publicité pour mon service et gagner des clients payants. Quand j'aurai plus d'argent, je pourrai faire de la publicité dans un journal, ou créer un site web professionnel. Il y a peut-être aussi la possibilité de payer quelque chose en plusieurs versements, mais je dois d'abord parler aux gens et leur demander. Cela ne fonctionne que si vous devenez actif et sortez de votre zone de confort. Cela ne se fera peut-être pas du jour au lendemain, mais cela arrivera.


Où il y a une volonté, il y a un chemin !


Comme disait ma grand-mère.


Le plus important est que vous décidiez de le faire tous les jours. C'est mon objectif.

Je serai tout ce que je peux être, je ferai tout ce que je peux faire, à n'importe quel prix, et je n'abandonnerai jamais !


8 vues

Bình luận


bottom of page